25 avril 2018  

Accueil > Présentation > Question de la confidentialité

Question de la confidentialité

vendredi 9 mars 2012, par les Ateliers à projets

Vous avez une idée, vous êtes convaincu que c’est une bonne idée, vous voulez la réaliser, vous mettre à votre compte, créer une entreprise, mais comme ça ne se fait pas en un clin d’œil, vous craignez que dans l’intervalle une personne sans scrupules et malintentionnée vous la vole, sans que vous ayez les moyens de vous défendre. Comment réagir face à ce problème ?

Ne nions pas le risque, ces choses-là sont arrivées, elles arriveront encore. Il faut être prudent. Néanmoins, nous affirmons que hors innovations relevant de la R&D [1], ce risque est extrêmement faible et aux Ateliers à projets quasi nul.

Pourquoi un risque extrêmement faible ?

Prenons le problème à l’envers, le cas que vous espérez : grâce au secret le plus parfait, vous arrivez à développer votre projet jusqu’à son terme et vous créez votre entreprise [2]. Ce jour-là au plus tard, vous serez obligé de sortir du secret et même de faire le maximum de publicité pour vous faire connaître, puisque le but est quand même d’avoir des clients.

Ce jour-là au plus tard, toutes vos bonnes idées, surtout si vos idées sont bonnes ! ne manqueront pas de susciter des convoitises, et ce jour-là au plus tard, il suffira de quelques instants d’observation à quelqu’un d’un peu intelligent pour en percevoir la pertinence, la nouveauté, le potentiel, à commencer par vos clients, mais ce sera aussi forcément le cas d’éventuels concurrents.

Hormis un processus de fabrication [3] ou un nom ou un logo [4], rien ni personne ne pourra empêcher un concurrent potentiel de faire la même chose ailleurs ou juste deux rues plus loin, en un temps record, d’autant plus court que c’est vous qui aurez payé le prix de la créativité. Car des gens ayant plus de moyens que vous, il en existe beaucoup et de toutes sortes, de l’héritier du coin à la multinationale, en passant par le commerçant ou l’industriel local qui se diversifie. Peut-être même que grâce à leur expérience et leur intelligence, ils vont changer deux-trois détails qui les rendront encore meilleurs que vous. S’ils y trouvent un intérêt ils vous proposeront de vous racheter, mais n’y comptez pas, il n’y a que très très peu de chances, il est plus facile de gagner au Loto.

Recommandation

Si vous avez donc une idée neuve, ne la criez pas sur les toits, ne donnez pas tous les détails par écrit sur la toile, mais n’en faites pas tout un monde non plus, votre idée est dans l’air du temps, la preuve c’est que vous l’avez eue. Ce qui est important pour vous c’est d’avancer, d’améliorer votre capacité d’action et votre produit ou votre service, et ça vous ne le ferez pas dans le silence, la réclusion, l’enfermement, l’isolement.

Et lorsque vous serez lancé, vous n’aurez de toute façon qu’une seule arme : votre capacité d’action, pour toujours rebondir, progresser, améliorer, vous adapter au marché, continuer d’exister.

Sinon… ciao ! Et de vous être caché au début, ne vous aura servi qu’à vous masquer la réalité et à vous planter un peu plus loin. Mais vous vous serez planté quand même, en ayant perdu plus d’argent, plus d’efforts et plus de temps.

C’est votre action et votre capacité à agir qui protégeront le mieux votre idée, le secret ne le fera que provisoirement et au prix d’effets en retour plus funestes encore que le fait d’être copié.

Pourquoi le risque est quasi-nul aux Ateliers à projets ?

Parce qu’aux Ateliers à projets vous serez entouré de porteurs de projets comme vous, qui ont des projets totalement différents : informatique, restauration, tourisme, soins à la personne, formation, artisanat… Il y a peu de risques que le cuisinier se mette à vouloir faire un logiciel informatique, qu’un peintre veuille devenir conseil en communication, qu’un chauffeur se mette à faire des bijoux fantaisies, ou inversement.

La grande variété des porteurs de projets des Ateliers, en plus d’être source d’une grande ouverture d’esprit est donc une excellente protection. D’autant plus que ce profil d’entrepreneur n’est pas celui du "chacal" à la recherche de n’importe quelle idée qui pourrait lui rapporter de l’argent. Les porteurs de projets sont des personnes à un moment crucial de leur vie, qui veulent gagner leur vie en faisant quelque chose qui les satisfasse, qui ait du sens.

En conclusion

Il n’y a pas de protection absolue, même la signature d’un contrat n’y changerait rien. Rien ne vous garantira que personne jamais ne s’inspirera de vos idées. Les circonvolutions de l’inspiration ont leurs secrets dont personne n’est propriétaire et ces choses-là se plaident bien lorsqu’il le faut. D’ailleurs vous aussi, vos idées ne sont pas nées dans un bocal.

Gardez bien à l’esprit que le secret, l’enfermement sont plus dangereux pour vous que la copie et que c’est votre action et votre capacité à agir qui protégeront le mieux votre projet.

L’expérience permet aussi de dire que les plus obsédés par le secret ne passent que rarement à l’action, ils jouissent de leur idée, d’un rapport "platonique" à leur projet, mais ne passent pas à l’acte. Ceux qui savent qu’ils doivent passer à l’acte comprennent aussi le risque, sont prudents, mais l’acceptent et avancent.

Ce qui fait le succès d’une création d’entreprise, c’est la capacité d’action du ou des créateurs. C’est de ça dont il faut que vous soyez obsédé, c’est à renforcer cette capacité qu’il vous faut travailler, car c’est toujours celui qui fait qui gagne.

Donc nous vous souhaitons d’être dans l’action, vous aurez des difficultés, mais aussi des réussites et des joies, et finalement ce sont ces dernières qui font le sel de la vie et qui comptent.

Notes


[1recherche et développement

[2Mais notez bien dans ce cas que l’enfermement dans lequel vous avez mûri votre projet aura grandement nuit à son développement, il est bien moins bon que si vous vous étiez confronté à la "vraie vie".

[3protégeable par un brevet, qui est très cher et presque impossible à faire respecter à l’heure de la globalisation, où presque n’importe qui peut trouver à l’autre bout de la Terre des gens pour tout fabriquer, songez aux problèmes de la contrefaçon, même pour les grandes marques…

[4protégeable par une marque, et même dans ces cas, ce n’est pas très simple de se faire rendre justice.

Avec le soutien
de la ville de
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0